ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Communautés autochtones

Les nations Mi’kmaq, Wolastoqiyik et Peskotomuhkati du Grand Conseil de la Nation Waban-aki occupent les terres des Maritimes depuis des temps immémoriaux et se sont adaptées aux changements climatiques et environnementaux au fil d’innombrables générations. Les partenariats avec les peuples autochtones locaux et le leadership de ces derniers sont essentiels pour garantir que les connaissances, les perspectives et les expériences qu’ils détiennent de la vie sur terre informent l’adaptation dans leurs communautés et dans la région.

Pour les peuples autochtones, la résilience est ancrée dans les connaissances écologiques traditionnelles (CET), car leur capacité à s’adapter aux changements environnementaux repose avant tout sur leur connaissance approfondie de la terre. Comme les changements climatiques ont un impact de plus en plus grand sur les paysages et les communautés autochtones, il est essentiel de réagir rapidement et de s’adapter.

Face à l’instabilité croissante du climat, la reconnaissance des droits des autochtones et une collaboration respectueuse dans les deux sens sont la voie à suivre pour mettre en place de meilleurs systèmes d’alerte précoce et pour soutenir les efforts locaux visant à renforcer la résilience.

Adaptation :

  • Observation : Faire des observations minutieuses sur leurs terres, échanger des informations et des expériences, et planifier l’avenir.
  • Gestion des forêts : Ces stratégies impliquent la mise en place de zones de conservation, de zones de gestion de la coupe de bois et des bassins versants, qui ont un rôle important à jouer pour renverser le processus de déforestation, permettant ainsi de piéger le carbone et de promouvoir le développement durable.
  • Protection : Réexaminer les stratégies visant à protéger les sites et les infrastructures d’importance culturelle contre la variabilité et les extrêmes climatiques.

 

This site is registered on wpml.org as a development site.