IMPACTS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Chaleur et sécheresse

Les changements climatiques affectent la fréquence, la durée et l’intensité des chaleurs extrêmes et des sécheresses. Les températures extrêmement chaudes deviendront plus fréquentes et plus intenses en raison des changements climatiques. Cela augmentera la gravité des vagues de chaleur et contribuera à accroître les risques de sécheresse et d’incendies de forêt.

La chaleur extrême peut entraîner de graves risques pour la santé, notamment des maladies telles que le coup de chaleur, voire la mort. Les zones bâties, comme nos centres-villes, sont particulièrement susceptibles de créer des îlots de chaleur où les températures extrêmes peuvent être particulièrement dangereuses.

Avec l’évolution du climat, les sécheresses devraient augmenter en fréquence, en intensité et en superficie, entraînant des conséquences de plus en plus graves. La société, l’économie et l’environnement dépendent d’un approvisionnement suffisant en eau, qui peut être sérieusement menacé par la sécheresse. Les sécheresses peuvent causer des dommages importants, notamment dans des secteurs sensibles comme l’agriculture. De nouvelles pratiques peuvent aider à parer à une nouvelle réalité climatique; par exemple, les exploitations agricoles peuvent être rendues plus résistantes à la chaleur et à la sécheresse, et les horaires peuvent être modifiés pour les travailleurs agricoles qui subissent des vagues de chaleur plus fréquentes. Il existe aussi des cultures qui sont plus résilientes et résistantes à la sécheresse, et différentes mesures d’adaptation qui peuvent aider à prévenir les pires scénarios.

La sécheresse est un risque très difficile à gérer. Les conditions de sécheresse peuvent persister pendant une longue période, voire des années, et s’intensifier sur de vastes zones. Cela rend l’adaptation difficile et coûteuse, voire parfois impossible. Bien qu’il soit possible d’avoir recours à de nombreuses stratégies pour s’adapter à une sécheresse, cela peut s’avérer difficile pendant les périodes intenses et longues, et l’adaptation nécessite des degrés d’innovation et entraîne des coûts élevés. L’adaptation agricole peut inclure une meilleure surveillance (par exemple, à l’aide de l’indice standardisé d’évapotranspiration des précipitations), des préparatifs, des avertissements, des prévisions, une agriculture climato-intelligente avancée et de meilleures pratiques de gestion..